Donald Trump va-t-il se faire assassiner ? Suite …

La Palestine dénonce l’accord conclu entre Israël et les Émirats arabes unis comme une «trahison» et exige qu’il soit retiré, a déclaré le porte-parole du Président, Nabil Abu Rudeineh.

L’accord, conclu par les parties israélienne et émiratie avec l’assistance des États-Unis et qualifié par Donald Trump de «percée spectaculaire», a été catégoriquement dénoncé par la Palestine.

Il s’agit d’une «trahison» et l’accord doit être retiré, a fustigé le porte-parole de la présidence, Nabil Abu Rudeineh.

Les palestiniens appellent ainsi les pays arabes à «ne pas suivre l’exemple émirati» et à ne pas céder à la «pression américaine», a ajouté M.Rudeineh. Par la suite, l’Autorité palestinienne a rappelé son ambassadeur à Abou Dhabi.

Plus tôt dans la soirée, le Président palestinien Mahmoud Abbas a convoqué une «réunion d’urgence» de la direction palestinienne pour discuter de la normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis.

Le Hamas dénonce un « chèque en blanc »

Pour le mouvement islamiste palestinien Hamas – au pouvoir dans la bande de Gaza –, cet accord constitue un « chèque en blanc » pour la poursuite de « l’occupation » israélienne en Cisjordanie. « Cet accord est rejeté et condamné. Il ne sert pas la cause palestinienne mais est considéré comme une continuation du déni des droits du peuple palestinien ».

Plans d’annexion reportés

Benyamin Netanyahou a confirmé avoir conclu un accord de normalisation des relations avec les Émirats arabes unis, une percée historique qui permettra de «reporter» les projets israéliens d’annexion de pans de la Cisjordanie.

Le Président Trump a qualifié le document de «percée spectaculaire», alors que selon son haut conseiller Jared Kushner, il y a de bonnes chances pour un autre pays de conclure un accord de paix avec Israël dans les jours à venir.

Étape audacieuse pour les Émirats

Les Émirats arabes unis ont assuré que l’accord de normalisation était une «étape audacieuse» qui permettra de parvenir à «une solution à deux États» pour le peuple palestinien.

«La plupart des pays y verront une étape audacieuse pour parvenir à une solution à deux États, donnant du temps aux négociations», a déclaré le ministre d’État aux Affaires étrangères, Anwar Gargash, lors d’une conférence de presse au cours de laquelle il a ajouté que les deux pays allaient ouvrir des ambassades rapidement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s