Bienvenue dans le monde d’après

Coronavirus, vaccinations, élections, identité de genre, souverainisme, écologisme, crise économique… si vous avez aimé 2020, vous allez adorer 2027.


Janvier 2027. Paris, quartier de Montparnasse.

Eden sort son smartphone et présente sa carte d’identité nationale numérique. A côté des traditionnelles lettres M (Masculin) et F (Féminin) figure la lettre N (Neutre). Et une mention obligatoire : « VACCINATION COVID », renvoyant à un QR code. Pour se faire vacciner en 2027, rien de plus simple : il suffit de télécharger l’application tou.te.s.vacciné.e.s.fr, où chacun peut choisir en un seul clic le vaccin de son choix, livré directement à domicile. La logistique des vaccins est assurée par Amazon, suite aux recommandations de McKinsey. Si les Français sont bons en rhétorique, les Américains le sont en logistique. Cette vaccination à la carte, nous la devons à Jérôme Salomon, promu ministre d’État à la tête d’un grand ministère de la vaccination. Presque toute la population française a été fichée et vaccinée (un rappel semestriel est obligatoire) à l’exception d’une certaine frange, marginalisée de fait car n’ayant pas les mêmes droits. Également réfractaires à la 7G, le président les a surnommés les « péquenauds », instaurant de fait la création du mouvement péquenaudiste.

Le vigile flashe le QR code d’Eden : «dernier rappel : 15 décembre 2026» et l’autorise à pénétrer dans la supérette Couche-Tôt. Le Québécois Couche-Tard a finalement pu racheter Carrefour mais a changé de nom (en raison du couvre-feu permanent à 18h). Eden change sa paire de gants (devenus obligatoires) depuis qu’il a été démontré que les Français ne savent pas se laver les mains. La jeune fille vient y acheter son déjeuner, les bars et restaurants ayant presque tous disparu. Six années de fermeture, c’est long. Les survivants ont été transformés en musées pour les générations futures.

Le passeport vaccinal, l’une des mesures phares du plan décennal du haut-commissariat au plan, devait permettre le retour au monde d’avant. Mais tout y est interdit. Tout, sauf les vaccins. L’emploi s’est raréfié, le télétravail ayant révélé un grand nombre de « bullshit jobs ». L’intelligence artificielle et la robotisation ont fait exploser le chômage, rendant inévitable la mise en place du revenu universel.

Eden s’installe sur un banc urbain végétalisé. A Paris, les arbres ont remplacé les voitures. Elle enlève son masque et sirote un soda, au risque d’avoir une amende. Depuis qu’Anne Souyris a succédé à Anne Hidalgo, il est interdit de manger, boire ou fumer dans les rues, car le port du masque est obligatoire. Eden regarde une famille de sangliers pénétrer dans une librairie désaffectée, déchirant et souillant les derniers livres oubliés par terre. A côté se trouve la brasserie La Rotonde, l’un des rares restaurants à ne pas avoir mis la clef sous la porte. Cela fait bientôt dix ans qu’Emmanuel Macron est au pouvoir, réélu de justesse en 2022 face à Marine le Pen, avec une abstention record. Quelques jours avant le second tour, Emmanuel et Brigitte se sont fait vacciner en direct sur BFM TV. Après deux mandats, le président a indiqué qu’il ne se représentera pas. La rumeur dit qu’il prendrait la direction d’Uber Europe.

A l’approche d’un drone, Eden remet rapidement son masque, puis consulte les dernières brèves d’actualités.

Les derniers sondages pour l’élection présidentielle de 2027 révèlent la percée d’une liste souverainiste menée par le tandem Zemmour/Onfray, et talonnée de près par la liste de Michel Houellebecq, fédérant tous les dépressifs de France.

Jean Castex a démissionné de son poste de Premier ministre pour devenir l’égérie d’Alain Afflelou avec le slogan : « Qu’est-ce que j’ai fait de mes lunettes ? » Crise oblige, le lunetier offre cinq paires supplémentaires pour un euro.

Marlène Schiappa est nommée responsable de la division produits capillaires pour non-binaires chez L’Oréal, une entreprise jugée pionnière en matière de pluralisme et de diversité après avoir supprimé les mots « blanc » et « clair » de ses produits.

Olivier Véran rejoint la liste des ministres jugés non-essentiels après en être venu aux mains avec Didier Raoult lors d’une visite au CHU de Marseille. Le professeur avait déclaré que le plus dangereux des variants était le Véran.

Bernard Arnault inaugure une boutique Louis Vuitton au sein même de la cathédrale Notre Dame de Paris. François Pinault, quant à lui, va inaugurer un flagship Gucci dans la Basilique du Sacré Cœur. La désaffection pour la religion catholique, ainsi que l’entretien trop coûteux des églises pour l’État, rendait inévitable une reconversion de ces monuments visités en majorité par les touristes. Les marchands du temple (du luxe) ont repris le pouvoir. Par respect de l’environnement, une éolienne a été érigée en lieu et place de la flèche de Viollet-le-Duc.

Aux États-Unis, Donald Trump est élu face à Michelle Obama, qui a immédiatement parlé de fraude électorale (provoquant des émeutes raciales dans tout le pays) et tweetant qu’il fallait par tous les moyens sauver la démocratie en barrant la route à Donald Trump. L’intéressé ne put  s’exprimer, son compte Twitter étant toujours fermé.

Un sommet international sur le climat a lieu à Cancún au Mexique. Il est présidé par Greta Thunberg qui a traversé l’Atlantique en chaloupe. La jeune Suédoise (qui figure déjà sur les timbres postaux depuis de nombreuses années) a été élue Première ministre de Suède grâce au slogan : « Save the planet, eat more insects ». A l’issue du sommet, il est décidé que les insectes remplaceront la viande. La France s’est empressée de faire adopter la mesure, réglant par là même la question épineuse du porc au menu des cantines scolaires.

Elon Musk, patron de Tesla, est devenu l’homme le plus riche de la galaxie depuis qu’il a établi une colonie sur Mars. Le prix d’un lopin de terre (où aucune trace de Covid n’est présente) atteint plusieurs centaines de milliers de bitcoins. A ce jour, seuls Jeff Bezos et Bill Gates y ont construit une villa.

Sébastien Thiboumery - Money Game - Dans l'univers impitoyable des marchés boursiers.
Ancien banquier, Sébastien Thiboumery a vécu à Londres et à Paris. Il écrit des nouvelles et des articles où il partage son expérience de financier.
Mony Game est son premier récit.

(…) enfant, j’avais pour habitude de dire « personne ne m’aime ».  À l’âge adulte, je me suis rendu compte que devenir gérant de hedge fund, en plus de gagner de l’argent, était la meilleure façon de se faire détester de tout le monde.

Il est aussi l’un des rares auteurs en France à écrire des fictions inspirées de faits réels, qui se déroulent dans le monde financier parisien.

Un commentaire sur “Bienvenue dans le monde d’après

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s