LE SINISTRE DILEMME DES PALESTINIENS

Que des émeutes éclatent entre les juifs israéliens et les palestiniens musulmans d’Israël, n’était plus qu’une question de temps. Le choix et l’adoption de la nationalité israélienne à part entière étant un sujet tabou perpétuellement sur des braises dormantes qui n’attendaient qu’une opportunité pour s’attiser.

Les arabo-palestiniens d’Israël qui ont choisi de rester en Israël en 1948, demeurent à ce jour divisés en leur sein. D’un côté, l’état d’Israël leur accordent pleins droits, et d’un autre, ils refusent d’être appelés israéliens et rejettent avec un visible dédain les emblèmes, le drapeau, l’allégeance à l’état juif et son hymne. Les députés arabo-palestiniens d’Israël, quittent le parlement israélien lors du serment vocal de loyauté à la nation. Donc aucune loyauté. Je me demande à ce jour pourquoi Israël accepte-il des citoyens de pauvre qualité.

En fait, ils ne sont ni israéliens, ni palestiniens, tout en profitant de tous les bienfaits d’un état providence. Et si le fameux projet de la formation de deux états côte à côte, l’un palestinien et l’autre israélien, voit le jour, ils ne quitteront jamais Israël. C’est clair, et plus que certain. Aucun d’entre eux ne renoncerait à une démocratie si bienfaisante et confortable. Un modèle qui se profile un peu partout dans les pays de l’Occident lorsque des musulmans y sont accueillis. Leur véritable nation est l’Islam, qui prime sur tout.

Le vivre ensemble en Israël est toujours sous la suspicion, mais aussi l’indéniable espoir de voir le petit état juif d’Israël disparaître à jamais.

Ils ne sont pas les noirs d’Amérique, assimilés et nationaux… Ils ne sont pas une minorité soumise comme l’étaient les minorités juives dans les pays arabes.

Pour exemple au Maroc, vivait une grande communauté juive sous la monarchie Alaouite. La différence entre cette grande minorité est qu’elle était toujours affirmative pour prêter allégeance à l’état du Maroc, fidèle à son drapeau, à ses emblèmes en dépit d’une carence injuste de droits légitimes. Les juifs du Maroc étaient de grands patriotes qui ne faisaient jamais partie des services de sécurité, de l’armée et dans l’administration marocaine. Il y a quelques années seulement que ce droit leur a été accordé. Mais cette communauté a pratiquement disparu du Maroc, comme de la majorité des pays arabo-mususlmans.

Comparez l’attitude bienveillante et patriotique des juifs du Maroc, car c’est là qu’il en existe certes en petit nombre, à celle des arabes de Palestine et vous comprendrez où exactement se trouve la pomme de discorde.

L’israélien est méprisé, dédaigné, mais aussi exploité. La nouvelle génération des arabes de Palestine est nourrie au sein de la haine du juif et de l’israélien. Cette haine se traduit généralement par l’usage de la terreur, la coopération avec les groupes de terroristes, qu’ils soient du Hamas, du Djihad ou du Fatah. Aucun moyen de les dissocier de leurs coreligionnaires, de leur rêve à un état palestinien sur les cendres d’Israël.

L’indulgence, le laxisme, le besoin de calme pour protéger une sécurité toujours remise en question, a contraint les chefs d’état israéliens, à endurer de pareils défis et irrévérences, tout en étant conscients qu’ils progressent sur un fil extrêmement ténu.

Aujourd’hui, plus que jamais, ce boomerang leur a éclaté au visage. Mais durant la récente conflagration contre Israël, le Hamas et le Djihad ne sont pas arrivés à abattre l’ennemi juif en dépit de la contribution violente des arabes de Palestine. Ces derniers, fidèles à leur modèle, cherchent à renouveler leurs relations, surtout les plus âgés d’entre eux, demeurant toujours aux aguets d’une quelconque opportunité de se soulever pour atteindre leur sempiternel souhait de destruction…

Et l’état d’Israël est en fait celui qui se soumet…

FREDAL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s