LE HAMAS CRIE «VICTOIRE » SUR GAZA EN RUINES

Mais c’est bien là l’interprétation exacte de la psyché des arabes de Palestine. Ils se veulent victorieux même s’ils sont réduits à s’asseoir sur un tas de ruines fumantes, sur un périmètre qui ne permet plus une vie quelconque. Pas d’électricité, de canalisation, de logis, de routes pour qu’une voiture puisse rouler… Que des trous et des trous, les uns plus grands et plus profonds que les autres.

Si ce n’est pas de la cécité, c’est quoi alors ? Voir les Gazaouis branler les drapeaux du Hamas et du Hezbollah, et crier victoire, c’est l’absurde complet, tellement risible si ce n’était pas autant triste.

Israël ne se confronte pas à un ennemi régulier. Il fait face à un monstre, à un apologiste de la destruction, de la désolation, de la pauvreté et du désespoir – quelques aspects que les arabes de Palestine refusent d’admettre.

Combien d’années de lutte faudrait-il pour que ces pauvres endoctrinés jusqu’à la moelle épinière réalisent que la vie en elle-même n’est qu’un voyage qu’il faut traverser avec joie, compassion, amour et fraternité ?

Non, ils ont promis à ces écervelés le paradis avec 72 vierges en attente, les bras ouverts, s’ils deviennent des martyres. C’est à croire que ces énergumènes ne possèdent une once de jugeote, d’intelligence.

Ismaël Hanya, le dirigeant du Hamas, déclarait dans son dernier discours, qu’il faut que les juifs apprennent que s’ils aiment tant la vie, eux la détestent. Étrange doctrine en effet.

Rien de nouveau en ce qui concerne les arabes de Palestine. Comme une malédiction, leur avidité, convoitise et haine sont beaucoup plus intenses que leur soif de vivre.  Répétitivement, ils lâchent la proie pour l’ombre, d’abandonnent le chemin serein et pacifique d’une existence qui leur est offerte depuis tant d’années, et qu’ils rejettent sans aucune logique.

La leçon n’a pas été assimilée, et les mêmes tyrans qui les martyrisent sont glorifiés aujourd’hui, en dépit de leur échec, surtout leur instinct destructeur et leur haine du juif.

Si Israël a réussi là où nombreux ont échoué, c’est surtout à cause de sa joie de vivre, de sa soif de recherches pour une amélioration continue de leur vie sur terre, et de progresser au même niveau que les grandes puissances. Son ambition ne se limite pas au petit territoire qu’il occupe, mais à sa vision d’un monde meilleur.

Comme le disait si bien Dr Henry Kissinger : « Le monde n’a nul besoin de nouveaux états arabes défaillants  – New York 15.12.2015 : Ainsi avait déclaré l’ancien ministre américain des affaires étrangères et conseiller à la sécurité nationale, le Dr Henry Kissinger.  (Article paru sur le Wallstreet Journal).


En effet, l’ancien grand diplomate américain, Henry Kissinger, avait récemment posé une question des plus pertinentes : Est-ce que le monde pourra supporter la création de nouveaux états arabes, qui forcément se révéleront vulnérables, défaillants et non viables, comme au Sud du Soudan et comme pourrait être le cas en Palestine ou par malheur, au Sahara ?

Un état palestinien n’a aucune raison d’exister et ne servira à rien d’autre qu’à devenir le repaire des brigands, de terroristes assoiffés de pouvoir et de sang. Le peuple palestinien est majoritairement arabe et si la ligue arabe tient tant à améliorer leur sort et les sécuriser, elle devrait les transférer dans les 57 pays arabes existants.

Un échantillon de ce que deviendrait un état palestinien, nous est pleinement fourni par l’OLP en Judée et Samarie et par Le Hamas et d’autres groupuscules de terroristes islamo-palestiniens dans la Bande de Gaza.

ASSEZ.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s