Un Cessez-le-feu au goût amer

Ca y est, après 11 jours d’attaques incessantes sur le sol, les villes et les villages israéliens, un cessez-le-feu est déclaré entre Israël et le Hamas… qui crie victoire dans les rues de Gaza. L’Opération « Shomer ha’Homot » – gardien des murailles de Tshahal a atteint ses objectifs. Mais comme le souligne Daniel Gal, un ami et ancien ambassadeur, « Dans ces combats que nous menons contre le Hamas connaissez-vous une seule fois ou Le Hamas ne s’est pas proclamé vainqueur ? Plus ils sortent vaincus à l’issue des combats plus ils se déclarent victorieux ».

Oui, c’est vrai ! même après la défaite cuisante des Arabes lors de la guerre des Six-jours, l’Egypte de Nasser a célébré sa victoire.Israël doit se contenter d’une accalmie dans cette guerre « asymétrique » avec une organisation terroriste à Gaza, ayant cependant atteint 430 cibles, éliminé des chefs du Hamas et du Djihad islamique, et anéanti plus de 100 km de souterrains appelés par Tsahal « le métro », qui abrite et achemine les missiles, et où peuvent se cacher les terroristes. « Le Hamas est principalement actif à Gaza. Créé en 1987 par Sheikh Ahmed Yassin, Abdel Aziz al-Rantissi et Mohammed Taha, tous trois issus des Frères musulmans, sa charte affirme que « la terre de Palestine est une terre islamique ». Il prône la destruction de l’État d’Israël et l’instauration d’un État islamique palestinien sur tout le territoire de l’ancienne Palestine mandataire (Israël), avant d’exiger « l’établissement d’un État palestinien entièrement souverain et indépendant dans les frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem pour capitale » (Wikipedia).

 Malgré cela, malgré la volonté affichée de détruire la seule démocratie au Moyen-Orient, et malgré le fait que c’est une entité terroriste ayant pris en otage une ville de deux millions d’habitants, le monde – l’Europe, les Etats-Unis, le Qatar, l’Iran et la Turquie – continue de soutenir le Hamas qui est aujourd’hui certain de pouvoir récupérer sa force militaire, sachant que les millions de dollars qui vont affluer soi-disant pour reconstruire la ville, iront dans la fabrication des missiles, la reconstruction du « métro » et.. des belles villas des chefs du Hamas. Israël ne peut pas lutter contre cela ! C’est l’incroyable hypocrisie des nations qui est de soutenir une organisation terroriste sous le fallacieux prétexte d’un soutien humanitaire. A cause de cela, Israël devra recommencer à subir à l’avenir les attaques du Hamas, mais le monde dans sa folie, ignore ou ne veut pas comprendre que ce terrorisme gangrène déjà les banlieues et les villes européennes, et qu’Israël est le premier rempart contre ce terrorisme islamique. En outre, qui n’a pas déjà remarqué que les rassemblements (rares) en faveur d’Israël sont calmes, tandis que les manifestations pro-palestiniennes dégénèrent toujours en haine antisémite, avec en plus des violences contre la police, et des dégradations de toutes sortes, voitures brûlées, etc… Ne voit-on pas la différence ?… En Israël, la vie est sacrée, et des exemples d’humanité extraordinaires sont remarquables – les organes d’un Juif assassiné a permis que des Arabes en bénéficient et soient sauvés. Israël n’a pas d’autre choix que de vivre entre Juifs et Arabes, tandis que le monde trouve normal que des Etats musulmans soient « judenrein », ne tolérant aucune existence juive sur son territoire. Le bilan humain de ce conflit de 11 jours est de 232 morts à Gaza dont les 3/4 sont des terroristes et une vingtaine de personnes tuées par les propres roquettes du Hamas tombées sur Gaza ; côté Israël, 12 morts et plusieurs centaines de blessés. C’est miraculeux, car lorsque 4300 missiles de 400 kg d’explosifs chacun tombent sur une population civile, chacun sait que sans le (coûteux) Dôme de fer qui a stoppé 90 % des missiles, il y aurait eu des milliers de victimes israéliennes. Israël est le premier pays à s’être relevé de la pandémie, l’économie est déjà bien repartie et n’a pas cessé véritablement durant ces 11 jours. Ce sont les villages du sud qui ont le plus gravement souffert de ce conflit (à répétition) et l’on ne compte pas bien sûr le traumatisme psychologique des générations. Mais Israël saura se relever, seul et avec le soutien de son Dieu, car le peuple juif – il l’a démontré tant de fois dans l’Histoire – est « le peuple de la résilience ». 

Et la guerre contre Amalek aura une fin (Exode 17 :14). Que ceux et celles qui aiment Israël, les croyants de la Bible particulièrement, sachent être aux côtés d’Israël de manière pratique, en contribuant financièrement à aider la population à se relever. Il importe de comprendre que le Dieu Créateur qui est aussi « le Gardien d’Israël » selon le Psaume 121, teste et éprouve les nations/goyim, au travers du « signe prophétique » qu’est Israël.

Les Amis d’Israël Pasteur Gérald & Sophie Fruhinsholz, et l’équipe de Shalom Israël

Un commentaire sur “Un Cessez-le-feu au goût amer

  1. Je comprends mal l’aveuglement de tous ces pays qui , sous couvert d’aider le peuple palestinien aident en réalité le Hamas, mouvement terroriste. Quand on voit comment la rue réagit lorsqu’il y a 1 mort assassiné par un terroriste qui agit au nom d’allah

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s