TOUS MES VŒUX

À ceux qui disent « A git your », à ceux qui disent « A gut yor », et à ceux qui disent « Chana Tova ».
Aux ashkénazes et aux séfarades, aux yéménites et aux falashas.
Aux 100% ADN certifié pur jus, aux 75%, aux 50%, aux 25%, et aux 0% sympathisants.
À ceux en shtreymel, à ceux en spodek, à ceux en chapeau et à ceux qui exhibent fièrement leur calvitie.
À celles en sheytl, à celles en tikhl, et à celles qui n’ont pas peur de montrer leurs racines.
Aux « strait », aux « queer », aux « bi », et à toutes les nuances de l’arc-en-ciel de l’amour.
Aux galitsyaners et aux litvaks.
Aux yiddishophones et aux yiddish aphones.
À ceux qui descendent d’Abraham, à ceux qui descendent de Noé.
À ceux qui descendent du roi Salomon, à ceux qui descendent de la reine de Saba, et à ceux qui descendent de Taras Boulba.
À ceux qui viennent de la rive gauche du Dniepr et à ceux qui viennent de la rive droite du Potomac.
Aux descendants du Bal Shem Tov, aux descendants du Gaon de Vilna, aux descendants d’illustres lignées de rabbins oubliés de Pologne, et à ceux qui descendent de chez Yankel par la rue du Sentier.
Aux descendants de Abou Imran Moussa ibn Maïmoun ibn Abdallah al-Kourtoubi al-Yahoudi dit Maïmonide, à ceux de Rabbi Yehouda ben Shmouel ibn Alhassan haLévi dit Juda Halevi, aux descendants d’illustres lignées de rabbins oubliés du Maroc, et à ceux qui descendent de chez Jacky par la même rue du Sentier, mais plus tard.
À celles et ceux dont les parents ou grands-parents étaient de Varshe, de Lodz, de Kroke, de Brisk, de Vilne, d’Odessa, ou de l’un des 2000 shtetls disparus.
À ceux qui vont chez les orthodoxes, à ceux qui vont chez les libéraux, à ceux qui vont chez les loubavitchs, et à ceux qui ne vont nulle part.
À ceux qui mettent une kipa noire, à ceux qui mettent une kipa blanche, à ceux qui mettent une kipa tricotée, et à ceux qui la mettent dans la poche.
À ceux qui vont prier au Mur des Lamentations et à ceux qui vont chanter au Mur des Fédérés.
À ceux qui crient Bibi For Ever, à ceux qui crient Bibi For Never, et aux Bibis Fricotins.
À celles et ceux qui préfèrent le gefilte fish salé, à celles et ceux qui le préfèrent sucré, et à celles et ceux qui le préfèrent « non merci, sans façons ».
À ceux qui préfèrent le raifort blanc, à ceux qui préfèrent le raifort rouge, et à ceux qui préfèrent la harissa.
Aux cardiologues, rhumatologues, gastro-entérologues, radiologues, ophtalmologues, neurologues, pneumologues, oto-rhino-laryngologues, dermatologues, stomatologues, shmatologues et aux simples psychiâtres.
À celles et ceux qui vont à Deauville, à celles et ceux qui vont à Eylat, et à celles et ceux qui vont en cure dans toutes les villes qui se terminent par « -les Bains ».
À ceux qui nous ont rejoint par nostalgie, à ceux qui nous ont rejoint par passion, à ceux qui nous ont rejoint par amitié, à ceux qui nous ont rejoint par curiosité, à ceux qui nous ont rejoint par erreur, et à ceux qui ne sont pas au courant qu’ils nous ont rejoint.
Je souhaite que, par delà nos différences ou nos divergences, nous continuions à échanger avec patience, amabilité, courtoisie, gentillesse, bonhommie, douceur…
et pourquoi pas, chaleur, affection et tendresse.

All the Best

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s