ISRAËL/ÉMIRATS: Deux de relations Fructueuses

Le 15 septembre 2020, Israël et les Emirats arabes unis écrivaient l’histoire en signant les accords d’Abraham et en officialisant la naissance de relations diplomatiques fructueuses, ponctuées d’une multitude d’accords bilatéraux dans tous les domaines: commerce, tourisme, technologie ou encore innovation.

« Je suis arrivé ici il y a dix mois et demi en tant que premier ambassadeur d’Israël aux Emirats arabes unis et, depuis, nous avons eu deux visites de notre président, deux visites de notre Premier ministre, environ 20 visites de nos ministres. Et nous avons signé 20 accords, dont l’accord de partenariat économique global (CEPA) », s’est réjoui Amir Hayek lors d’un entretien accordé la semaine dernière à l’agence de presse des Emirats (WAM).

Deux ans après les accords d’Abraham, l’engouement est donc toujours aussi grand et les deux pays n’ont cessé d’approfondir leurs liens. C’est dans cette optique qu’une délégation officielle venue d’Abu Dhabi est arrivée à Tel-Aviv la semaine dernière pour présenter ses délégués émiratis aux principales entreprises israéliennes cotées à la bourse de Tel-Aviv (TASE). 

Pendant deux jours, la délégation a participé à un forum d’affaires conjoint co-organisé par la TASE et l’Abu Dhabi Global Market – le principal centre financier international d’Abu Dhabi – en collaboration avec l’ambassade des Emirats arabes unis en Israël. L’événement a été fructueux, et a abouti à plusieurs protocoles d’accord visant à renforcer la coopération économique des nations et permettre diverses opportunités commerciales liées à la cybersécurité, à l’intelligence artificielle, à la blockchain, ou encore à la protection des données et de la vie privée.

Amir Hayek, l’ambassadeur, a rappelé que le commerce entre Israël et les Emirats arabes unis a explosé de 117% au cours du premier semestre 2022 par rapport à la même période l’année dernière, et a estimé que les EAU figureront parmi les dix premiers partenaires commerciaux d’Israël dans les prochaines années. 

« 1.4 milliards de dollars de commerce en 7 mois, les chiffres ont doublé. Israël dispose de 121 partenaires commerciaux et les Emirats sont à la 11e place. Je pense que d’ici deux-trois ans, les Emirats feront partie des dix partenaires commerciaux les plus importants de l’Etat d’Israël. Tout ceci prouve qu’il y a une confiance mutuelle et que les sociétés souhaitent travailler ensemble. Ce sont des résultats incroyables », a précisé mardi soir l’ambassadeur lors d’une interview accordée à i24NEWS.

Une prévision confirmée par Fleur Hassan-Nahoum, maire adjointe de Jérusalem et cofondatrice du Conseil des affaires EAU-Israël. « Au cours des deux dernières années, les Émirats arabes unis sont devenus l’un des partenaires commerciaux d’Israël dont la croissance est la plus rapide, notamment grâce à l’accord de libre-échange qui ouvre la voie à des opportunités dans des secteurs clés, tels l’énergie, les services financiers, la distribution, la construction, et l’hôtellerie ».

Le tourisme explose également, en témoignent les chiffres: pas moins de 450.000 touristes israéliens ont décidé de poser leurs valises aux Emirats depuis la signature des accords.

« Après deux années difficiles, nous voyons moins de citoyens émiratis arriver en Israël mais je suppose que le tourisme va se développer. C’est un point sur lequel nous devons avancer », a-t-il affirmé.

Pour Amir Hayek, la relation entre Israël et les Emirats s’apparente à « un marathon ». « C’est comme un bébé de deux ans qui peut parler trois langues et courir un marathon. Un marathon, pas un sprint de 200 mètres. Nous sommes venus pour construire un terrain solide, des relations fortes, présenter des résultats et nous devons être très performants », a-t-il lancé.

Les Accords d’Abraham représentent pour lui un « état d’esprit de coopération dans un nouveau Moyen-Orient, qui offre un avenir meilleur aux enfants de la région. »

« Nous prévoyons qu’au cours de la troisième année de cette relation, nous verrons les échanges commerciaux plus que doubler, passant de 1,2 milliard à 3 milliards de dollars, hors services. Nous sommes également très enthousiastes quant à l’effet domino que cela a eu sur d’autres pays arabes, tels que l’Égypte et la Jordanie, qui bénéficient désormais d’échanges commerciaux accrus avec Israël. Nous avons la chance de vivre une nouvelle ère dans notre région qui crée de la stabilité et des opportunités », affirme Mme Hassan-Nahoum.

L’accord négocié le 15 septembre 2020 entre les Émirats et Israël, sous l’égide des États-Unis, a depuis deux ans ouvert la voie à l’établissement ou à la reprise de relations diplomatiques entre Israël et trois autres pays arabes: Bahreïn, le Maroc et le Soudan.

M. Hayek soutient que plus les relations entre les Emirats et Israël réussissent plus les pays voudront se joindre à ces accords « pour créer une nouvelle atmosphère, une nouvelle économie, et un nouveau Proche-Orient ». 

« Nous avons depuis deux ans orienté le dialogue de la défense et de la sécurité vers l’innovation. Ces deux dernières années, l’innovation et la technologie ont joué un rôle central dans les échanges commerciaux et Start-Up Nation Central est fière d’être au cœur du rapprochement de l’écosystème technologique israélien avec ses homologues des Émirats arabes unis, de Bahreïn et du Maroc, ainsi qu’avec ses partenaires internationaux », se réjouit Avi Hasson, PDG de Start-Up Nation Central, une organisation à but non lucratif qui promeut l’écosystème israélien en matière d’innovation sur le marché mondial.

« À l’approche de la troisième année de cette relation, nous pensons que le commerce et les investissements entre Israël et les pays signataires de l’accord d’Abraham doubleront en 2023 et que l’innovation et la technologie continueront d’y jouer un rôle important, car davantage d’entreprises israéliennes ouvriront des bureaux dans les pays signataires de l’accord et formeront des talents technologiques locaux, relevant ainsi le défi du capital humain tout en contribuant au développement de l’écosystème de l’innovation dans ces pays », a-t-il conclu.

J.J.A

Un commentaire sur “ISRAËL/ÉMIRATS: Deux de relations Fructueuses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s