Le cancer de la prostate désormais guéri grâce à une opération innovante d’une heure

untitled image
Le traitement « qui change la donne » utilise des courants électriques pour détruire les tumeurs difficiles à atteindre.
(CRÉDIT : Creative Commons)

Les médecins britanniques espèrent que des milliers d’hommes atteints d’un cancer de la prostate pourront être guéris grâce à une opération innovante d’une heure.

Le traitement « qui change la donne » utilise des courants électriques pour détruire les tumeurs difficiles à atteindre. L’opération «Nanoknife» d’une heure a été décrite comme «étonnamment simple et rapide» par les chirurgiens.

Il utilise une technique appelée électroporation irréversible pour administrer des impulsions électriques dans la tumeur, coupant la membrane des cellules d’une manière beaucoup moins invasive que les traitements standard, ce qui signifie qu’il y a moins de risques pour les organes et les tissus environnants.

L’introduction de la thérapie sur le NHS intervient alors que plus de 50 000 cas de cancer de la prostate sont détectés chaque année. Les traitements de la maladie impliquent généralement une radiothérapie ou une intervention chirurgicale pour enlever la prostate, ce qui peut entraîner des problèmes de miction, d’incontinence et de perte de la fonction sexuelle.

En comparaison, Nanoknife offre un risque réduit d’effets secondaires et peut être effectué plus rapidement, les six premières opérations sur le NHS étant effectuées par des chirurgiens de l’UCLH.

Commentant le traitement, selon The Telegraph , l’urologue consultant, le professeur Mark Emberton, a déclaré: «Cela nous offre une nouvelle classe de thérapie – c’est une toute nouvelle façon de détruire les cellules. La beauté, c’est qu’il s’agit d’une technique si simple pour former les chirurgiens. Cela change la donne.

Emberton a déclaré que Nanoknife a le potentiel de devenir un traitement standard pour le cancer de la prostate au lieu de ne l’avoir que dans les grands centres spécialisés, comme c’est actuellement le cas avec les traitements ciblés.


Le professeur a ajouté: « Dans des moments comme celui-ci, lorsque le NHS est sous forte pression, la chirurgie d’un jour évite le besoin de passer la nuit à l’hôpital et signifie que nous pouvons utiliser nos blocs opératoires plus efficacement. »

Neil Gershon était parmi les hommes à recevoir le traitement du NHS, affirmant par la suite qu’il avait été attiré par « le fait que les risques de dommages collatéraux sont considérablement réduits ».


Se souvenant de son expérience, il a poursuivi: «Tout a été fait en une journée, ce qui était formidable. Lorsque l’anesthésie générale s’est dissipée, je me sentais parfaitement bien, aucune douleur. Ça n’aurait pas pu mieux se passer.

Médecin utilisant l’électroporation (NanoKnife) faisant passer des courants électriques directement dans la tumeur via une aiguille pour tuer les cellules cancéreuses. (CRÉDIT : Creative Commons)

Natalia Norori, responsable des connaissances chez Prostate Cancer UK, a déclaré que la thérapie pourrait « faire une grande différence dans la qualité de vie des hommes diagnostiqués avec un cancer localisé de la prostate ».

Nanoknife, fabriqué par AngioDynamics, fonctionne en administrant des impulsions électriques rapides, à l’aide d’électrodes, autour de la tumeur pour tuer les cellules cancéreuses.

L’urologue consultant Alistair Grey, qui a dirigé les premières opérations utilisant la technique, et son équipe. (CRÉDIT : Eddie Mulholland)

Guidées par IRM, les impulsions courtes peuvent être ciblées sur la bonne zone, et les cellules saines environnantes sont laissées intactes et préservées, ont déclaré les experts.

Natalia Norori, responsable des connaissances chez Prostate Cancer UK, a déclaré : « Les premières études suggèrent que des traitements comme Nanoknife pourraient traiter efficacement le cancer de la prostate tout en réduisant les effets secondaires chez les hommes. Cette technologie est l’un des nombreux types de thérapie focale à l’horizon, qui sont conçues pour cibler plus précisément la tumeur et limiter les dommages au reste de la prostate. »

Cela pourrait faire une grande différence dans la qualité de vie des hommes et il doit maintenant être testé dans des essais beaucoup plus importants pour voir s’il est aussi efficace que les traitements traditionnels.

L’équipe de l’UCLH a maintenant effectué six procédures, avec Neil Gershon, 70 ans, parmi ceux qui ont reçu le traitement le premier jour.

Norori a ajouté qu’à la suite des opérations à l’UCLH, Nanoknife doit maintenant être testé dans des essais plus importants.

J.J.A

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s