Le Piège Mortel Ourdi par l’Occident contre les Juifs

Extrait de l’Œuvre : L’origine du peuple Juif hors du contexte Biblique par Thérèse Zrihen-Dvir

https://i0.wp.com/www1.alliancefr.com/wp-content/uploads/2019/04/origine-du-peupl-1.jpg

Alors que le cyclone de la Seconde Guerre mondiale s’essouffle doucement et que les peuples se réveillent au matin d’un jour des plus sombres de l’Histoire de l’humanité, l’image de l’horreur se matérialise dans toute sa forme hideuse

Dès l’ouverture des portes des camps de concentration. Eisenhower, qui n’en croyait pas ses yeux, ordonna que des photos soient prises et qu’un rapport des plus succincts soit livré pour éviter qu’un « crétin ne se lève un jour et déclare que rien de pareil n’a jamais tenu place. »

Dans ce qui semblait être l’heure des actions vaillantes et glorieuses de l’Histoire des hommes, les grandes puissances décidèrent qu’il était temps d’implémenter le projet Balfour des années 1917, visant la création « d’un foyer national juif en Palestine ».

Voyant d’un mauvais œil l’inclusion des juifs au sein des pays arabes, l’Angleterre, alors mandataire au Moyen-Orient, préféra remettre cette initiative entre les mains de l’ONU.

Aujourd’hui, après plus de soixante-dix ans, beaucoup de questions restent sans réponse, mais ce qui en émane est perturbant et quasiment impensable… Il est temps néanmoins que leur portée et signification, aussi pénibles que déconcertantes, soient révélées.

Au lendemain du vote de l’ONU pour la création de l’État juif en Palestine, l’Angleterre, adepte fidèle du monde arabe, fournissait déjà des armes aux voisins arabes du nouvel État juif, afin qu’ils puissent achever le travail de mort entrepris par les Allemands et interrompu par la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Mais bien avant tout cela, comment ne pas se demander pourquoi ces puissances qui se sont finalement décidées à s’unir pour accorder une réparation, assumée noble et juste au peuple juif, n’avaient-elles pas, d’abord, cherché à aplanir les grands obstacles qu’elles savaient tapis dans l’ombre et qui, sans aucun doute, rejailliraient dans toute leur violence au lendemain de la fameuse approbation onusienne pour la création d’un État juif en Palestine ?

Comment concevoir l’attitude indulgente de ces puissances face au jeu double anglais ?

Comment interpréter les pratiques ignobles de ces mêmes Anglais lorsqu’ils interceptaient en pleine mer des bateaux transportant des juifs qui avaient survécus à la machine de mort hitlérienne et cherchaient refuge en Palestine, les forçant à revenir sur leurs pas ? Comment expliquer leur insensibilité lorsqu’ils les incarcéraient à leur descente du bateau dans d’autres camps de concentration à Chypre ?

À moins, que toute cette mascarade de la création d’un État juif en Palestine ne fasse partie d’un scénario morbide, d’un complot sournois, d’une déportation/prolongation du génocide des juifs par d’autres éléments antagonistes : Les Arabes.

Connexe

La connivence anglaise étalée en plein jour sur les journaux égyptiens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s