Le miel de ces abeilles est un « élixir miracle »

Les abeilles mélipones aident les agriculteurs d’Amazonie péruvienne et leurs communautés en produisant un miel aux nombreux bienfaits et en pollinisant les plantes locales.

7X7A6147
Des abeilles mélipones, qui n’ont pas de dard, sont posées autour d’un pot à miel dans leur ruche. Leur miel est utilisé pour aider à soigner les blessures et traiter les infections, et permet de soutenir économiquement les apiculteurs de l’Amazonie péruvienne. PHOTOGRAPHIE DE ANA ELISA SOTELO

Elles peuvent être de nombreuses couleurs : dorées, onyx uni, ou encore rayées pissenlit et cannelle. Leurs yeux peuvent être noirs, gris ardoise ou même vert bleuté. Leur corps peut être aussi petit qu’une lentille ou aussi gros qu’un grain de raisin. Mais le plus étonnant chez cette espèce d’abeilles mélipones, ce sont les miels qu’elles produisent, qui sont de plus en plus recherchés pour l’alimentation et la médecine.

En Amazonie péruvienne, certaines personnes commencent tout juste à élever quelques-unes des 175 espèces différentes de ces mélipones présentes dans la région, ce qui garantit d’aider les apiculteurs et leurs communautés. Par le passé, ce miel était généralement récolté directement dans la nature, pratique destructrice pour les ruches.

Mais depuis quelques années, des scientifiques, dont Cesar Delgado, de l’Instituto de Investigaciones de la Amazonía Peruana (IIAP), apprennent aux gens à élever et à préserver ces insectes de manière durable.

Rosa Vásquez Espinoza, biochimiste et exploratrice National Geographic, s’est associée avec Delgado et ses collègues dans l’objectif de mieux comprendre les abeilles, les plantes qu’elles pollinisent, et les composés chimiques de leur miel médicinal.

7X7A8203
La biochimiste Rosa Vásquez Espinoza tient le fruit du roucou, qui est utilisé comme teinture naturelle, pour la cuisine et pour traiter la constipation. Comme de nombreuses autres plantes indigènes, dont certaines ont une importance commerciale, le roucou est pollinisé par les abeilles mélipones.

En plus de sa fascination pour les insectes eux-mêmes et pour le fruit de leur labeur, son souhait est d’aider à défendre l’apiculture des mélipones en raison de tous les avantages que ces abeilles apportent aux communautés qui les élèvent, dont beaucoup ont été durement touchées par la pandémie de COVID-19.

« Les abeilles mélipones redonnent vie à l’Amazonie » en fournissant du miel médicinal, des revenus et des bienfaits de pollinisation à une région qui a besoin d’aide, affirme Espinoza.

UN « ÉLIXIR MIRACLE »

Au cours de l’Histoire, le miel a souvent été utilisé pour ses vertus médicinales, notamment pendant l’Antiquité. Certains documents montrent qu’il a pu être utilisé en tant que baume, alcool, substance psychoactive ou encore en tant que poison. De nombreuses études contemporaines suggèrent que les miels des abeilles à miel et des mélipones ont des propriétés antimicrobiennes, anti-inflammatoires et cicatrisantes.

Les abeilles mélipones fabriquent leur miel avec des produits chimiques qui empêchent la croissance microbienne et fongique, une adaptation qui permet à la substance de ne pas se détériorer. Compte tenu de la grande variété de la biodiversité végétale en Amazonie et de l’incroyable variété de produits chimiques botaniques que les abeilles mélangent à leurs miels et à leurs cires, il n’est pas étonnant que ceux-ci aient des propriétés médicinales. D’aucuns qualifient même ce genre de miel d’« élixir miracle ».

DSC00675
L’agriculteur Heriberto Vela Córdova, à San Francisco (Pérou), ouvre une ruche d’abeilles mélipones sur sa propriété. Les apiculteurs élèvent ces insectes dans des boîtes en bois qui leur permettent d’extraire le miel sans nuire aux abeilles.

Les habitants de la région utilisent plusieurs types de miels d’abeille mélipones ainsi que la cire de leurs ruches afin de traiter les infections des voies respiratoires supérieures, les affections cutanées, les problèmes gastro-intestinaux, et même le diabète et le cancer. Bien que des recherches aient commencé à confirmer certaines de ces utilisations, la plupart d’entre elles sont encore au stade d’études préliminaires. Selon David Roubik, spécialiste en abeilles mélipones au Smithsonian Tropical Research Institute de Panama, il est urgent de poursuivre les recherches sur les bienfaits médicinaux des miels.

Un commentaire sur “

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s